La position au départ

Bien se placer dès le début

{lang: 'fr'}

Maintenant que vous savez quand partir nous allons voir où partir.

La première étape avant de faire ce choix est de déterminer l’endroit où la ligne est favorable. Pour ceci il faut calculer, intuitivement ou mathématiquement l’angle fait entre le vent et la ligne:

Mathématiquement

  1. Il faut ici commencer par connaitre le cap du vent, cap que l’on relève au compas en se mettant face au vent pendant quelques secondes, en s’assurant d’avoir du vent “propre”.
  2. Il faudra dans un second temps relever le cap de la ligne. La méthode la plus précise est de relever celle-ci au compas de relèvement en alignant les deux points réference de la ligne. Il est aussi possible de parcourir celle-ci et de prendre le cap du compas (sachez par contre que vous perdez dans ce cas beaucoup de précision).
  3. Une fois ces deux valeurs relevées, il ne vous reste plus qu’à les soustraire pour obtenir le côté favorable. En admettant que vous avez relevé la ligne du comité vers le viseur, si le “cap de la ligne”-”cap du vent” < 90 degres, alors la ligne est favorable au viseur. Si cette différence est superieure a 90 degres, elle est favorable au comité. En cas d’égalité, la ligne est neutre.

Intuitivement

Vous pouvez aussi estimer cet angle en vous mettant face au vent à proximité de la ligne et en jugeant a vu d’oeil l’angle bateau-ligne.

Ce schéma vous permettra probablement d’éclaircir ces notions d’angle.

La différence créée durant le départ est proportionnelle. Par exemple pour un décalage de 15 degrés, l’ecart créé en deux concurrents de chaque côté de la ligne sera de 25% de la longueur de la ligne.

Une fois que vous savez de quel côté et à quel point la ligne est favorable, il est temps de choisir un côté de départ. En effet, il va falloir trouver un compromis entre le côté favorable de départ et le côté favorable du parcours, le but étant de ne pas se faire “bloquer” du côté ou on ne veut pas aller. Il faut ici prendre en compte le caractère favorable ou non de la ligne et du parcours, ainsi que le nombre de concurrents et  la taille de la ligne. Un compromis intéressant peut être de se placer du bon côté de la ligne mais centré par rapport au paquet (c’est-à-dire dans le dernier tiers de la ligne).

{lang: 'fr'}